lunedì 2 giugno 2014

Pierre Souchon - Fil de Fer. Victimes des apparences?

"Certaines personnes qui croisent une fille maigre pensent qu'elle est futile, esclave des apparences: une victime de la mode. 
Malheureusement, c'est bien trop souvent malgré elle car nous sommes surtout les victimes d'une société ou l'image et l'apparence sont reines. Cela est tout simplement bouleversant."

Pierre Souchon                                                                  http://www.pierresouchon.fr/


Lisez un article sur cette chanson


C'est comme du barbelé
Qu'elles auraient avalé
Des choses pas digérées
Là-bas dans leur passé
Elles voudraient oublier
Ne plus penser à rien
mais à chaque bouchée
Le corps, lui, se souvient
Il se souvient.

C'est pas pour faire les filles légères

Que certaines filles sont fil de fer 
C'est pas pour capter l'attention 
des yeux et des mains des garçons
C'est pas pour porter des jeans slim
Pour faire comme dans les magazines
C'est pas pour faire brindille blonde
Beaucoup aimeraient mieux être rondes
C'est comme du barbelé 
dans leur ventre enroulé
Une pelote en acier 
mille fois emmelée
Elles voudraient oublier 
vivre de temps en temps
Mais à chaque bouchée
la douleur les reprend.
C'est pas pour faire les filles légères 
que certaines filles sont fil de fer
C'est pas pour capter l'attention 
des yeux et des mains des garçons
C'est pas pour porter des jeans slim
Pour faire comme dans les magazines
C'est pas pour faire brindille blonde
Beaucoup aimeraient mieux être rondes.
Fil de fer

Quand on a tout rendu
jusqu'à rendre les armes
Que reste-t-il à rendre 
mis à part rendre l'âme
Rendre l'âme.




Nessun commento:

Posta un commento